Transitions and phases

J'ai passé quelques jours à réfléchir à la manière de traiter la question des transitions.

#FLEXIFIBLIAT (1).png

Bonjour à tous!

 

J'ai passé quelques jours à réfléchir à la manière de traiter la question des transitions.

Gail Sheehy a écrit un livre intitulé "Passages" qui est devenu très célèbre, et maintenant il y en a beaucoup plus ... de nouvelles versions et aussi des versions adaptées aux transitions que les hommes et les soignants traversent, par exemple.

En fait, toutes les cultures et le développement de la nature humaine sont basés sur des transitions. Les transitions sont très similaires pour les personnes de la même culture et peuvent donc être prédites.

Par exemple, la transition de l'allaitement à l'alimentation uniquement avec des «solides», des couches jusqu’à apprendre à contrôler nos sphincters, d'être à la la maison à aller à la crèche, la puberté (abandonner l'enfance), passer de l'école primaire au lycée ou à l'université, avoir des relations sexuelles, le premier emploi, la maternité, le retour au travail après la maternité, la ménopause , lorsqu'un être cher/proche décède, atteindre des objectifs physiques / sportifs.

J'ai essayé de faire une liste pour illustrer à quel point les transitions sont présentes et normales. Avec cela je souhaiterais souligner que grâce au fait que les transitions sont prévisibles, nous pouvons nous y préparer (ou nous pouvons préparer la personne avec qui nous sommes, par exemple nos enfants). Le revers de la médaille est que nous pouvons également demander de l'aide / du soutien / quelqu'un pour nous accompagner, lorsque nous savons que nous devons passer par une transition, prendre conscience de ce dont nous pouvons avoir besoin.

 

Certains coachs se spécialisent dans les transitions, vous préparent à chercher du travail, vous accompagnent lors de votre retour au travail après un congé de maternité, soutiennent les survivantes du cancer qui reviennent à une vie «normale».

 

Un autre mot lié à ce sujet est "phase", quand il y a une feuille de route de transition, par conséquent il y a des périodes entre transition et transition. Ce sont les phases.

Certaines phases sont cycliques (comme les changements que nous pouvons observer sur la lune, qui se répètent une fois et une autre), mais beaucoup ont une origine, une période avec un type de comportement et une fin.

Savoir que les phases se terminent peut être très utile. Par exemple, lorsque nous passons un mauvais moment, cela peut nous réconforter de savoir que notre «souffrance» est temporaire. Nous pouvons diriger notre esprit vers cet avenir meilleur, imaginer à quoi il ressemblera, nous préparer à en profiter pleinement.

Lorsque nous traversons une bonne période de notre vie et que nous savons que cela ne durera pas éternellement, cette connaissance peut nous inciter à profiter du présent, peut-être en prenant des photos, en écrivant un journal, en trouvant un moyen de garder l'expérience dans notre esprit.

 

Que vous conseille-t-on sur les transitions?

  • <Tout se passe>

Lisez la fable persane «Cela aussi passera» https://en.wikipedia.org/wiki/This_too_shall_pass#:~:text=Origin%20of%20the%20fable,-The%20fable%20retold&text=Its%20origin%20has% 20been% 20traced, Sanai% 20and% 20Attar% 20of% 20Nishapur. & Text = After% 20deliberation% 20the% 20sages% 20hand, happy% 20when% 20he% 20is% 20sad.

Lorsque vous passez un mauvais moment, rappelez-vous que la phase dans laquelle vous vous trouvez va finir. Concentrez-vous (autant que possible) sur l'apprentissage de l'expérience, pour en tirer le meilleur parti. Il y a de nombreuses leçons dans la vie et même les mauvais moments peuvent être enrichissants. Être capable d'approcher la vie avec cet esprit peut, dans certains cas, aider à «faire passer le temps plus vite». Dans tous les cas, rappelez-vous que ce que vous vivez n'est pas éternel.

  • Préparez-vous pour les transitions

Lorsque vous avez un défi, essayez d'imaginer la prochaine étape, par exemple en anticipant à quel point les choses iront bien ou avec qui vous serez. Le simple fait de penser positivement aidera. Cela modifie votre capacité à percevoir et vous permet de voir et de concevoir des opportunités que vous n'auriez pas vues autrement.

Profitez des bons moments pour vous ressourcer, vous reposer et préparer votre corps à l'effort qu'il devra faire.

  • Profitez des bonnes phases

Malheureusement, les bonnes phases ne durent pas éternellement. Profitez-en au maximum. En anglais, ils conseillent souvent de «danser comme si personne ne regardait». Il y a un processus de «lâcher prise» dans lequel nous partageons complètement ce que nous avons à l'intérieur. Il est important de partager de bons moments avec ceux qui nous entourent.

  • Rechercher du soutien

Un ami, un membre de la famille, un coach qui vous écoute, vous permet d'entendre vos pensées, vous pose des questions pour chercher des perspectives nouvelles ou alternatives est super précieux. Veux-tu me parler?

 

Où vas-tu maintenant?

Nous sommes ce que nous mangeons, nous sommes ce que nous pensons, nous sommes ce que nous sourions, certains ce que nous aimons.

Imaginez que les phases que vous traversez sont un cadeau / une bénédiction. Même si nous avons des cahots, qui sait? Si nous regardons nos vies dans leur ensemble, nous pouvons souvent apprécier le rôle que chaque phase a joué dans notre chemin, dans notre développement.